Cherche
Orgelbau

Les orgues historiques sont pour le facteur d’orgue source d’inspiration et fondement de son savoir. L’étude et la restauration de ces instruments constituent ainsi deux éléments essentiels qui sont en quelque sorte «le sel» dans la vie du facteur. Si ce dernier réussit à appréhender la pensée, l’art de la construction et les conceptions sonores des anciens maîtres, il sera en mesure de faire vivre ce savoir et de l’appliquer à la réalisation d’instruments neufs.

On pourrait dire en plaisantant que le menuisier est le «ver à bois» au sein d’une manufacture d’orgue. C’est lui qui construit les buffets, les sommiers, les tuyaux en bois et les soufflets, autant d’activités qui sont partie intégrante de la facture d’orgue.
Il réalise les assemblages des différentes pièces en bois (en queue d’aronde, en tenons et mortaises, en arête), tout en sachant manier le rabot. Le matériau consiste en bois massifs stockés pendant de longues années.
Il sait reconnaître du premier coup d’oeil la pièce de bois convenant le mieux à la partie de l’orgue à réaliser.

Une fois le style de l’orgue défini, les conditions acoustiques de l’endroit étudiées et la composition de l’instrument fixée, c’est à l’- harmoniste de calculer les tailles des tuyaux et d’en définir les alliages et le type de facture.
L’harmonisation est un art difficile, exigeant de celui qui le pratique une excellente ouïe, une main adroite, un jugement rigoureux envers lui-même et les facultés d’un musicien hors pair.
Il doit être en mesure, pour ainsi dire, de penser en communion avec le tuyau et de sympathiser avec l’âme du son qu’il doit émettre.

ORGELBAU FELSBERG AG   Sägenstrasse 19   CH 7012 Felsberg   contact@orgelbau-felsberg.ch